Mon corps, je t'aime!

D’aussi loin que je me souviens, on ne m’a jamais enseigné à apprécier mon corps. Ce corps né femme, on m’a plutôt enseigné qu’il fallait le cacher. Dès les premiers signes de puberté, on m’a prit en secret pour m’expliquer le minimum de ce qui se passait avec celui-ci, comme s’il fallait que j’en ai honte alors que mon corps de femme est une enveloppe absolument extraordinaire. On m’a fait croire que mon corps pouvait être une excuse pour la chute des hommes, parce qu’ils sont dont pas capable de contrôler leurs envies. Est-ce que c’est pour cela qu’on a meurtri mon corps de fillette de 4 ans? Parce qu’il était trop ‘’femme’’.
D’aussi loin que je me souviens, j’ai détesté ce corps parce qu’il est ‘’femme’’. J’ai tenté de le cacher sous des vêtements amples, me couper les cheveux courts, agir plus en ‘’homme’’.
J’ai laissé les hommes qui ont croisés mon chemin en faire ce qu’ils veulent parce que, ben c’est ça être femme non? Les hommes ont le pouvoir sur un corps de femme non? De me dire comment je devrais le vêtir, comment je devrais le traiter, comment je devais le rendre disponible pour le bon plaisir de ceux-ci.
Je l’ai détesté longtemps ce corps.
Mais ce n’est plus le cas. Non. J’apprends à l’aimer et reprendre mon pouvoir sur celui-ci. J’apprends à en prendre soin comme le temple sacré qu’il est. Parce qu’être femme est une bénédiction. Nos corps de femmes sont puissants et accomplissent l’inexplicable! Mon corps a abrité quatre êtres humains. Il a fournit l’essentiel pour deux humains en même temps pendant les neufs mois que je les ai porté. Pour ensuite endurer l’inexplicable souffrance qui laisse ensuite place à une euphorie tout aussi inexplicable, tout ça la même journée. Parce que ce corps a protégé mes petites étoiles des regards et jugements des autres durant neufs longs mois. Parce que ce corps a passé au travers de nombreux traumatismes et qu’il tient encore debout. Parce que ce corps est beau et puissant parce qu’il est femme.
Maintenant, j’apprends à faire la paix avec mon corps et l’apprécier à la hauteur de ce qu’il est. Parce que maintenant, je porte les vêtements qui ME font du bien. Je décide de me maquiller comme j’en ai envie et pour me faire plaisir à MOI. Parce que je lui permets de jouir de plaisirs que je ne me permettais pas et sans culpabilité. Parce que je ne laisse plus personne lui manquer de respect, moi inclus. Parce que je me permets d’être un être sensuel sans pour autant penser que ça va donner une excuse aux hommes de ne pas contrôler leurs hormones. Si j'ai pas envie de m'épiler la moustache parce que moi je m'en sacre d'en avoir une, ben je l'épile pas. PArce des commentaires du genre: iiiissshhh ça te tente pas de raser ton dessous de bras?? Non Roger, ça me tente pas! T'as un problème avec ça...regarde ailleurs. Je réalise de plus en plus que mon corps est fort et que je suis plus précieuse que toutes les perles et que je ne devrais laisser personne me traiter en moins que ça, moi inclus. Parce que maintenant je le traite avec douceur, je lui accorde le repos qu’il a besoin, je lui offre la guérison qu’il a besoin et je respecte les limites qu’il a besoin. Oui, maintenant je prends soin du temple que je suis! Et laisse-moi te dire que ça en dérange du monde…pis je m’en fou parce que c’est MON corps.
N'oublie pas femme merveilleuse qui me lit, ton corps est splendide comme il est. Ton corps est fort même si parfois tu le sens faible. Prends-en soin parce que c'est TON âme qui habite dedans. Tu es précieuse et ne l'oublie jamais!

Laisser un commentaire