Les conventions sociales

Les mercredis matins, c’est congé d’école maison et nous allons marcher en sentier. Ça remplace, pour nous, les cours d’éducation physique. Antoine mange peu à cause de ses rigidités alimentaires donc il a peu d’énergie, c’est comme logique tsé. Donc, les activités ‘’physiques’’ sont une plaie pour lui. Une activité aussi simple que d’aller marcher le petit sentier qui nous prend 25 minutes (si tout va bien) peut être pénible. Chaque fois quand on arrive, c’est la crise, Antoine veut rien savoir. Mais il se ressaisit car il sait que je ne retournerai pas à la maison si on a pas fait notre tour.

Mais la dernière fois, c’était l’enfer! Pour commencer, ça prit une demi-heure sortir de l’auto avec Antoine qui hurlait pareil comme si je lui vidais une chaudière d’acide dessus. Il me supplie de retourner à la maison de l’auto jusqu’à l’entrée. Je lui répète qu’on va retourner après avoir fait notre tour. Il hurle et hurle et hurle sans fin. Il se lance par terre et me supplie encore et encore. Je cède. J’ai pas la patience ni l’énergie de me battre ce matin là. Je suggère donc à mon amie qui m’accompagne de continuer avec Logan et je vais rebrousser chemin pour retourner à l’auto ( on avait marché à peine 5 minutes). À l’entrée du sentier, il est écrit sens unique. Mais je vais t’avouer que je m’en sacrais un peu pas mal. Je rebrousse chemin avec mon fils complètement désorganisé, la face plein de ‘’scratch’’ parce qu’il se grafigne lui-même quand il est en crise. Et là, une personne que je croise me dit :’, c’est un sens unique MADAME ‘’.

Comment je te dirais ben ça Roger? Tu le vois ben que c’est le chaos avec  mon enfant. Tu vois pas dans ma face que je retiens mes larmes et ma colère? Tu vois ben qu’on est à peine entré dans le sentier ROGER! Pis si jamais tu as rien remarqué…tu sais pas…mon fils s’est peut-être chier dessus pis ça presse qu’on se rende à la salle de bain.

Ou, comme la fois où les gars se peuvent pu en plein Wal-Mart et que les deux tombent en surcharge et que j’ai un panier rempli à rebord en plus de devoir trouver le  moyen de trainer les boys. Alors, je me risque à emprunter le chemin plus rapide vers les caisses et  je dois aller en sens inverses des flèches au sol et que soudainement une jeune femme me bloque le chemin en me disant qu’elle va se tasser seulement si je vais dans le bon sens. Tout ça pendant que mes gars crient et que je braille.

Pour vrai. Peut-on utiliser un peu plus notre gros bon sens dans certaines situations. Est-ce que le Covid nous fait perdre notre humanisme? Les conventions sociales des fois me font juste chier et font souvent aucun sens. C’est pas toujours simple pour nos cocos étoiles de comprendre ces règles qui changent aux deux semaines et on essaie de tout notre patience de leur enseigner la vraie vie en les sortant. On essaie de justement les éduquer sur les conventions sociales de  merde et ça prend du temps et de la patience, pas du jugement de  Ginette qui se permet un commentaire alors qu’elle pourrait plutôt offrir son aide.

Je sais honnêtement pas comment terminer mon texte aujourd’hui tellement je suis découragée de notre société en ce moment. J’espère juste qu’on réalisera un jour, assez vite, que la vraie liberté réside dans l’amour, l’entraide et le respect plutôt que dans les cadres hypers strictes et les chasses aux sorcières.

N’oubliez pas de briller mes belles étoiles

Maman Bleue

2 commentaires

  • Ma belle Alexandra, sache que tu n’es pas seule même si je sais que tu dois te sentir seule 99% du temps. Les gens sensibles, honnêtes et plein de bon sens ne dirons rien et au mieux te demanderons comment ils peuvent t’aider. En ce temps de covid il faut essayer de ne pas s’en faire avec les ’’extrêmistes’’ qui ne sont centrés que sur eux mêmes. Je te supporte et je t’envoi pleins d’ondes positives ! Tu es une Femme extraordinairement courrageuse! xx

    Josyanne Fontaine
  • Ma belle Alexandra, sache que tu n’es pas seule même si je sais que tu dois te sentir seule 99% du temps. Les gens sensibles, honnête et plein de bon sens ne dirons rien et au mieux te demanderons comment ils peuvent t’aider. En ce temps de covid il faut essayer de ne pas s’en faire avec les ’’extrêmistes’’ qui ne sont centrés que sur eux mêmes. Je te supporte et je t’envoi pleins d’ondes positives ! Tu es une Femme extraordinairement courrageuse! xx

    Josyanne Fontaine

Laisser un commentaire